mastodon-1MASTODON "The Hunter" (2011)
Style : Heavy / Thrash / Stoner / Modern Metal apaisé
Nationalité : U.S.A.

Dire qu'il était attendu ce cinquième long format des américains est un doux euphémisme. J'connais des gars dans mon entourage proche qui étaient limite prêts à envisager de peut-être éventuellement aller jusqu'à rendre leurs cartes FNAC de rage tant que "The Hunter" pointerait pas le bout de son museau (mes potes sont des guedins). Faut dire que le MASTODON c'est pas du vulgaire groupe de MJC, on est clairement dans le haut du panier des productions actuelles. Du riff over-chiadé dans tous les coins, des parties de batterie bien touffues, des morceaux psychédéliques aux structures giga-complexes, un groupe aussi technique et aussi passionnant ça court malheureusement pas les rues dans ce XXIème siècle tout pourri. Pour faire simple, MASTODON on pige rien et du coup c'est trop génial. Novateur et touche-à-tout, Le groupe a soif d'expérimentations et a durant sa courte existence subtilement évité de se laisser cloisonner dans un style bien précis. L'excellent "Crack The Skye" annonçait déjà la couleur, le groupe se calme et s'éloigne doucement des furiosités magistralucinantes qui ont fait son nom. Comme un artiste qui a compris qu'une foultitude de nuances mélangées ne vaudra pas la teinte parfaite, le mammouth haineux d'Atlanta a appris à lever le pied, ne faisant maintenant parler la poudre qu'à de rares exceptions. Le chant reste clair quasiment tout le long du disque, les guitares se font plus envoûtantes que masturbatoires et les teintes Metalcore des débuts ont laissé place à un Heavy / Stoner hallucinogène particulièrement ritournellisant. Ces changements donneront naissance à un album très troublant au premier abord mais qui sait très vite se rendre implacable de logique, au point même de filer un gros coup de vieux aux précédents efforts du combo. C'est donc un pari risqué mais gagnant pour MASTODON qui signe ici l'évidence même, le chaînon manquant d'une discographie qui refuse obstinément de tenir en place.

LINE UP :

Troy Sanders : Basse, Chant
Brann Dailor : Batterie, Chant
Brent Hinds : Guitare, Chant
Bill Kelliher : Guitare

TRACKLISTING :

1. Black Tongue
2. Curl Of The Burl
3. Blasteroid
4. Stargasm
5. Octopus Has No Friends
6. All The Heavy Lifting
7. The Hunter
8. Dry Bone Valley
9. Thickening
10. Creature Lives
11. Spectrelight
12. Bedazzled Fingernails
13. The Sparrow