poison-1POISON "Look What The Cat Dragged In" (1986)
Style : Hard F.M. avec peu de Hard et beaucoup de F.M.
Nationalité : U.S.A.

5 septembre 1992, grande halle de la Villette. Parmis les métalleux parqués en masse dans la salle parisienne, l'ambiance est électrique, et pas seulement à cause d'IRON MAIDEN qui joue ce soir là. Le ministère de la culture, toujours à des années-lumière de la réalité, a jugé l'affiche "trop violente" et les premières parties (THE ALMIGHTY, SKID ROW et SLAYER, s'il vous plaît) ont été remplacées sur le billet par un "+ Guests" pas très rassurant. Aussi peu de clairvoyance, forçément, ça énerve. Les lumières s'éteignent, et à l'endroit où se tenaient jadis les anciens abattoirs, c'est finalement WARRANT qui monte sur l'échaufaud. Sifflets, cannettes de bière et même manches à balai (!!!), le groupe va jouer à la balle au prisonnier version hardcore durant trois quarts d'heure avec un public déchaîné, qui aura ensuite droit à des remontrances bien légitimes de la part du père Dickinson. Même si je n'étais pas là ce fameux soir (cette scène a été vécue par un ami, pis d'abord moi j'avais 9 ans) et même si je comprend en partie la colère du public, cette réaction est symptomatique envers un groupe comme WARRANT, qui n'est pas en odeur de sainteté chez beaucoup de Metalheads. Avec CINDERELLA, c'est pareil, les deux groupes se font constamment descendre sur la toile ou ailleurs, et le simple fait de posséder "Night Songs" ou "Cherry Pie" peut jeter le discrédit à vie sur son détenteur. Pourtant, Tom Keifer est un putain de chanteur, avec une voix bien agressive, et les zikos de Jani Lane étaient pas vraiment des manchots. Je pige pas. Putain les gars, la tête de turc du Metal à cheveux était pourtant toute trouvée : POISON ! De tous les groupes Hard F.M., POISON est le seul chez qui je ne vois pas ce que fout l'étiquette "Hard". À coté d'eux, DEF LEPPARD passe pour un groupe underground. Même cent fois moins policé que les guitares d'un "Hysteria", le son de C.C. Deville (qui nous délivre malgré tout de très bons soli) reste désespérement mou, plat et sans saveur comme un vieux chewing-gum abandonné sur le trottoir. Du riff en retrait derrière un beugleur hors-pair, passe encore, mais derrière Bret Michaels, sorte de Vince Neil aseptisé, c'est la débandade assurée. Pas de coffre, pas de méchanceté, pas d'émotions, son chant sans couilles collectionne les béquilles et nous laisse dessus. Il y a bien un jem'enfoutisme Punk qui se dégage vite fait, comme sur le SEX PISTOLesque "Talk Dirty To Me", mais c'est bien trop peu pour faire partir l'étincelle dans le coeur du métalleux assoiffé de fureur. Surtout que le reste n'est pas bien folichon : On se croirait dans Sex Academy sur "I Want Action", entouré d'ados blindés de thunes qui ne parlent que de bites dans des tartes et de flutes dans des chattes. Avec "I Won't Forget You", le groupe récolte la médaille de mièvrerie avec palmes pour une ballade qu'on croirait écrite pour Liebig® tellement c'est de la soupe. Même les choeurs sont chiants... ok, on se remémore bien les morceaux, mais c'est aussi censé ajouter un peu de patate, merde ! Tout ces inconvénients, ainsi qu'une prod' faiblarde et pleine de réverbe (rendant le son encore moins catchy) occultent même le petit sursaut sur le riff principal de la chanson-titre ou sur la fin du disque (à partir de "Blame It On You", on se rapproche d'un groove à la EXTREME pas déplaisant). Mes amis, il est grand temps de faire descendre le groupe d'un cran dans l'échelle de la musique amplifiée. POISON est un groupe de rock, pas plus, pas moins. Sans une prod ou des choeurs à la DEF LEPPARD, sans une voix taillée pour le Hard comme chez CINDERELLA, sans la joie et la musique sautillante d'un WARRANT, ce "Look What The Cat Dragged In" ne risque pas de secouer grand monde. C'est bien dommage, parce qu'au vu de la pochette, je pensais vraiment m'éclater !

LINE UP :

Bret Michaels : Chant
C.C. Deville : Guitare
Bobby Dall : Basse
Rikki Rockett : Batterie

TRACKLISTING :

1. Cry Tough
2. I Want Action
3. I Won't Forget You
4. Play Dirty
5. Look What The Cat Dragged In
6. Talk Dirty To Me
7. Want Some, Need Some
8. Blame It On You
9. #1 Bad Boy
10. Let Me Go To The Show