manowar-1MANOWAR "Sign Of The Hammer" (1984)
Style : Heavy Metal / Power Metal XXXL (avec une grosse bite)
Nationalité : U.S.A.

Quand j'étais jeune, j'étais un putain d'intolérant, un véritable Ayatollah du décibel. C'est bien simple, à part le Metal, toutes les autres musiques c'était de la merde que même pas dans tes rêves j'en écoute, passez votre chemin bande de manants avec vos ritournelles de pédales, moi j'écoute de la vraie musique qui tue sa race. Et puis, je me suis ouvert. A des styles que j'ai apprécié tout d'abord (Rock progressif et psychédélique) puis à d'autres musiques, qui m'ont bien emmerdé mais qui m'ont aussi fait comprendre que la vérité en matière de mélodie est multiple. Sauf que le respect, c'est bien joli mais c'est pas marrant. Avec MANOWAR, j'ai réappris à être intolérant, et même si c'est pas glop politicorrectement parlant, se comporter comme un connard c'est vachement plus libérateur et ça t'évites de te retrouver, à force de te retenir, avec un anus en chou-fleur(*) à 35 piges. MANOWAR, c'est les gardiens du True Metal Vrai de la mort, et si t'aimes pas t'es un false et tu mérites de mourir. Niveau ouverture d'esprit, on a vu mieux, mais j'adore ça. Quand tu te comportes comme nos huileux bodybuildés, il vaut mieux assurer derrière, et ce "Sign Of The Hammer", sûrement l'un des meilleurs albums du groupe, tient toutes ses promesses. MANOWAR, c'est un des plus grand chanteur de Heavy Metal de tous les temps, rien que ça (à la fois puissant et émouvant, le "cocktail qui déchire" typique), accompagné par un bassiste à 30 doigts et des guitares qui donnent envie de partir à la baston avec 3 notes. Epique, chantant et fort, "Sign Of The Hammer" est une collection de titres fiers, qui font mouche à tous les coups (sauf peut-être avec le sempiternel solo de basse - qui me les brise - mais c'est une marque de fabrique). Le son cradingue des grattes, loin des apparats soniques d'un "Fighting The World", donne un aspect "brut de décoffrage", autant osé et décalé que le résultat est fin. Qui peut se retenir de lever un poing vengeur à l'écoute de "Thor (The Powerhead)" ? Quorthon lui même a dû se nourrir directement au sein des américains pour nous pondre un "Blood On Ice" quasiment pompé sur ce bijou de Heavy Metal belliqueux et ravageur. Mes amis, dépassez vos aprioris sur le style des musiciens et vos arguments de femelles effarouchées, on est pas là pour parler chiffons (enfin, peaux de bêtes pour le coup) mais pour faire résonner haut et fort le Heavy Metal ! Si vous donnez une chance à cet album, il y a fort à parier qu'il vous touchera comme moi en plein coeur !

(*) Ayé David, je l'ai placé ton mot ! Quoi ? Tu... tu détestes MANOWAR ? Oh... Zut...


Album coup de coeur !

LINE UP :

Joey Demaio : Basse
Eric Adams : Chant
Ross The Boss : Guitare, Claviers
Scott Colombus : Batterie

TRACKLISTING :

1. All Men Play On Ten
2. Animals
3. Thor (The Powerhead)
4. Mountains
5. Sign Of The Hammer
6. The Oath
7. Thunderpick
8. Guyana (Cult Of The Damned)