acdc-3AC/DC "Powerage" (1978)
Style : Hard Rock à 12 points
Nationalité : Australie

Dans la tryptique "Let There Powerage To Hell", le cadet "Powerage" se sent parfois un peu seul. D'un coté, y'a son grand frère, l'ainé "Let There Be Rock", qui a ouvert la voie pour ses frangins avec ses petits poings et qui impose le respect. De l'autre coté, le benjamin de la famille, "Highway To Hell" de son petit nom, est le petit chouchou prometteur, un surdoué qui attire déjà sur lui tous les regards. Au milieu de tout ça, "Powerage" est le mal-aimé, les gens le connaissent tel qu'il veut se montrer, mais ont-ils cherché à savoir d'où lui viennent ses joies ? Et pourquoi ce désespoir caché au fond de lui ? Alors oui, ce disque est mésestimé. C'est pas pour autant un chef d'oeuvre incompris, n'exagérons rien. La faute à une face B plus faible et à quelques titres moins forts, moins vibrants, plus dispensables. AC/DC lève le pied et c'est pas avec cet album qu'il se fera flasher. Le son est également plus lisse, plus policé, la (powe)rage est moins palpable, comme si le groupe s'était passé un gant de toilette sous les aisselles après le dégoulinant "Let There Be Rock". Est-ce parce que certains titres ont été composé directement en studio ? Bon, cet opus contient aussi son petit lot de pépites, me faites pas dire ce que j'ai pas dit. La plus notable (et de loin) est bien sûr la tuerie surboostée & Zeppelinienne "Riff Raff", avec son riff (raff) à la "Rock n' Roll" et son incroyable (riff) rafale de notes solos balancée par le fantasque Angus. A elle seule, cette merveilleuse chanson légitimise l'achat de "Powerage". Bloqué entre deux figures historiques du Panthéon du Hard Rock, cet opus (qui marque le départ de Mark Evans, faché avec Angus) est une petite marche arrière vers les premiers amours Blues et Boogie des australiens. globalement plus tranquillou et posé, AC/DC a l'air de nous dire "Nous emmerde pas, reste cool". Bon, c'est bien parce que c'est vous les gars !

 

LINE UP :

Bon Scott - Chant
Angus Young - Guitare
Malcom Young - Guitare
Cliff Williams - Basse
Phil Rudd - Batterie

TRACKLISTING :

1. Rock'n'Roll Damnation
2. Down Payment Blues
3. Gimme A Bullet
4. Riff Raff
5. Sin City
6. What's Next To The Moon
7. Gone Shootin'
8. Up To My Neck In You
9. Kicked In The Teeth