headcharger_1HEADCHARGER "Slow Motion Disease" (2012)
Style : Hard Rock / Big Southern Rock / Stoner ensoleillé
Nationalité : Normandie (en France)

HEADCHARGER a beau être de ma belle région natale, il m'a fallu un bout de temps avant de m'y mettre. En tant que bon Normand, j'ai bien sûr assisté à quelques concerts du groupe quand celui ci se nommait encore DOGGY STYLE (ça ne nous rajeunit pas) mais après, pouf, j'ai dû faire une rupture d'anévrisme ou un truc approchant, plus de contact entre le groupe et mes pavillons auditifs avant le Hellfest 2011. Là, devant la prestation des Caennais, j'me suis dit "tiens, tiens" (je ne vous le fait pas dire) et je gardai donc le nouveau blaze du groupe dans un coin de ma teuté jusqu'à la sortie de ce "Slow Motion Disease" début 2012. Pour décrire le son d'HEADCHARGER à l'instant T, l'expression "à boire et à manger" me semble toute indiquée. Les influences débordent de partout, t'as qu'à voir : du CORROSION OF CONFORMITY ("...Drifter"), des hurlements Hardcore où plane l'ombre d'un LAMB OF GOD, du rock éffronté à la NASHVILLE PUSSY, une science du riff simple qui balance à la AC/DC, j'ai même trouvé dans ce foutoir des harmonies faisant penser à IRON MAIDEN ("Don't Need You"), l'auditeur amateur de gras en a pour son argent. Surtout que le son, et notamment le rendu des guitares, est bigrement soigné et t'arrachera ton pull-over pour peu que tu pousses les décibels. Le résultat final est un disque très homogène malgré les multiples inspirations, teinté de rock sudiste (même si les studios de la Souleuvre sont au sud de Caen, l'harmonica ça surprend), aux refrains fédérateurs et direc' dans ta face. Ce qui me fout les chocoboules(*), c'est que j'ai pas su m'approprier à temps HEADCHARGER et qu'aujourd'hui, avec ce skeud qui sent bon les vacances en Espagne c'est trop tard, le p'tit groupe de par chez mé est devenu bien trop gros pour notre minuscule ville et c'est tant pis pour ma gueule. Si vous êtes aussi en retard que moi, rattrapez vous vite zef avec "Slow Motion Disease", un album enjoué et facile d'accès que vous déconseillera votre médecin traitant ou la sécurité routière tant il donne envie de prendre la route et de vider quelques bières !

(*) Toi aussi, comme mon voisin, impose moi un mot débile à placer dans mes chroniques !

LINE UP :

Matthieu Le Chevallier : Batterie
David Rocha : Guitare
Antony Josse : Guitare
Romain Neveu : Basse
Sébastien Pierre : Chant

TRACKLISTING :

1. All Night Long
2. Don't Need You
3. Using People As One Of The Fine Arts
4. Fires Of Hell
5. Should Be Running
6. Dusty Dreams
7. The Life Of A...
8. ...Drifter
9. Spain Summer Sun
10. XIII / XII
11. Annoyin'n'noisy
12. Slow Motion Disease