abigor_1ABIGOR "Verwüstung / Invoke The Dark Age" (1994)
Style : Black Metal déshumanisé
Nationalité : Autriche

ABIGOR décide en 94 de descendre de sa montagne enneigée pour rappeler au monde, alors en plein bombardement scandinave, qu'il fait froid aussi en Autriche et qu'il n'y a pas que les chants tyroliens pour réchauffer son homme le soir au coin du feu. Pour un premier alboum, le son est plutôt une réussite, surtout pour le style pratiqué. Des timballes en veux-tu en voilà, une voix de dément légèrement en retrait (classe), des nappes de claviers bon-tant-pis (pas classe), quelques parties de chants graves pour accentuer les passages dramatiques, on a appris ses leçons par coeur. Si la voix lacère bien comme il faut les tympans, c'est du coté des guitares que le rendu est bluffant. C'est froid, suraigu, comme vidé de toute humanité. Ces attaques glaçiales à la six-cordes qui survolent une base Black old school teintée de Punk un peu cracra marchent vraiment bien. Le premier riff est d'ailleurs annonciateur de la future direction artistique du groupe. Bref, pour le coté "nature" évoqué par la pochette, c'est un peu foiré. Rajoutez à ça des compos à la qualité moindre, quelques interludes un peu minables aux claviers ainsi que des enchainements pas toujours évidents et on ne sait plus trop quoi penser de ce premier méfait. Super agréable par moment mais malheureusement trop inégal. J'suis sévère, mais le meilleur est à venir.

LINE UP :

P.K. : Guitare, Claviers
T.T. : Batterie, Guitare
Silenius : Chant

TRACKLISTING :

1. Universe Of Black Divine
2. Kingdom Of Darkness
3. Beneath A Steel Sky
4. Eye To Eye At Armageddon
5. In Sin
6. My Soft Vision In Blood
7. Weeping Mindwintertears
8. Diabolic Unity
9. A Spell Of Dark And Evil